(1920-2016)
Ou le féminisme avec l´humour en plus 

 Benoîte GROULT

Si le terme féminisme est rebutant en France, c´est qu´il est associé dans l´imaginaire collectif à l´image de la virago, de la femme-homme martiale, brandissant le drapeau d´un sexisme à l´envers. Image peu compatible avec l´idée de la féminité en France. C´est précisément de cette féminité et de son combat personnel parce qu´elle ne correspond pas à l´idéal féminin de son époque que nous entretient Benoîte Groult (née en 1920) qui met plus de 50 ans avant de sortir de la condition passive pour devenir une femme active et engagée dans le grand combat de son siècle: le féminisme.

Se marier jeune passait alors pour la réussite suprême, disons plutôt l´unique pour une fille et suscitait la fierté des mères et l´envie des amies”…L´adolescence m´apparut comme un noviciat qui menait inéluctablement au mariage, c´est à dire à la condition féminine. Ma mère m´avait voulue indépendante, intelligente cultivée, brillante, mais aussi séductrice (condition essentielle de survie pour une femme), coquette et sachant feindre l´extase afin de dominer les hommes….En séduction, elle s´y connaissait. Et il fallait que je devienne séduisante…Une fille n´a pas le choix et une licence de lettres ne remplacera jamais la séduction. Au contraire…. J´ai été contaminée par cet enseignement de l´infériorité de la femme…L´idée que mon honorabilité future, ma réussite en tant qu´être humain, passaient par l´obligation absolue de décrocher un mari et un bon a suffi à me transformer en adolescente butée, affligée d´acné juvenile et de séborrhée, les pieds en- dedans, le dos voûté, l´oeil fuyant à l´approche d´un représentant du sexe masculin”

Avec un regard analytique acéré sur son entourage, une plume chaleureuse et éblouissante et un humour décapant, imparable qui la distingue de toutes les féministes de sa génération Benoîte Groult se raconte, raconte ses parents, sa soeur, son milieu, ses hommes, ses maternités, sa vie de couple, ses contemporains, son combat féministe dans une société misogyne. Chaque livre est un régal absolu.

 

Agenda

Dates anniversaires

  • 1
  • 2
  • 3

Echos de presse

  • 28.01.18 - Conférence sur Berthe Morisot à Mayence Commentaire de Lire la suite
    Barb-Frauke Silby, la présidente (28.01.18) Cercle Amical de Mayence-Dijon
  • 22.01.18 - conférence sur Benoîte Groult à Gernsheim Réactions du Lire la suite
    (22.01.18)
  • 24.10.17 - Extrait du compte-rendu de presse de l´exposé sur Lire la suite
    (24.10.17)
  • 1

Nouveautés