Suzanne Bohn a inspiré trois artistes qui lui ont dédié une chanson personnelle sur le thème du rire ou de l´amitié.

Chanson de Marguerite Chouète (1952-2004)
Texte et paroles : Marguerite Chouète
1995

Suzanne

A Suzanne
Fûr Suzanne
De Maryvonne Hellec

(anciennement Mona Bodennec)

Coeur de soie
Seidenherz
Chanson de Francis Muller
Musique de Nicolas Arnoult
Mars 2000

 

A plein corps elle était si femme
Une de celle qui vous lance des flammes
Pour laquelle vous vendriez votre âme
Enfin une vraie, une grande dame

La première fois que je l´ai rencontrée
Tout de suite elle m´avait fascinée
Mais ce qui m´a le plus touchée
C´est son rire je ne peux l´oublier
 
Elle riait aux éclats oh Suzanne
Elle riait aux éclats oh Suzanne
A plein coeur, à plein corps, pour un oui pour un non
Elle vivait aux éclats oh Suzanne

Elle ne ressemble à personne c´est à dire
Beauté charme caractère et fou rire
Elle se donne corps et âme elle sait vivre
C´est toujours pour le meilleur ou le pire

Je sais ce que beaucoup ne sauront jamais
Qui sait rire sait aussi pleurer
J´ai découvert son âme, je l´ai percée
Et je ne peux m´empêcher de l´aimer

Elle pleurait aux éclats oh Suzanne
Elle pleurait aux éclats oh Suzanne...
A plein coeur, à plein corps, pour un oui pour un non
Elle vivait aux éclats oh Suzanne

Elle s´engage et travaille très dur
Comme la Marianne de la Culture
Monte sur les barricades et se bat
En criant ca ira ! ca ira !

Marraine de quelques artistes exilés
Et gardienne du patrimoine français
S´il existait un drapeau de la culture
C´est à Suzanne que je l´offrirai, je vous jure

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle est pour toi, Suzanne, cette chanson
Sortie tout droit de mon coeur, sans plus de façon.
On t´en a tant écrites: ce doit être la millième
Alors mille pardons! Je te l´offre quand même.

Comment la même femme peut incarner
Autant de gaité, de féminité?
Ton allure, ta voix, tout pétille de joie
Car tu crois en la vie, et la vie croit en toi....

Alors ... reste toi-même, Suzanne!
Toujours fidèle à ton rire, Suzanne,
Il nous emporte comme un courant

Et l´amitié se fête en chantant
Que la vie est une merveille
Quand elle s´écoule comme un torrent
Qui nous bouscule et nous réveille

Tout comme moi, Suzanne, tu es passionnée
Tu détestes la tiédeur, la médiocrité
Comme une flamme dorée qui danse dans la nuit
Tu donnes la chaleur et tu resplendis!

Tu es, Suzanne, une rose épanouie,
De ces roses carmin à la robe sans égale
Tu donnes et donnes encore; tu nous emplis
Du parfum capiteux que tu exhales

Alors.... Reste toi-même, Suzanne....
Sois la rose, la flamme, Suzanne.....
Tu sais aimer et partager!

Et l´amitié se fête en chantant
Que la vie est une merveille.
Quand elle s´écoule comme un torrent
Qui nous bouscule et nous réveille.

Alors ....éclate de rire, Suzanne
Nous adorons ton rire, Suzanne....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De là où j´ai grandi
On respirait encore
L´étrange parfum de mort
De guerre et de fusils

Plus rien sur l´autre rive
Que la honte et l´horreur
Que le mur et la peur
Le Rhin à la dérive

Tu viens de ces pays
Que ton père et ta mère
Ont réunis naguère
Pour te donner la vie

La douce enfance à vivre
La première bataille
Comme un épouvantail
Terrassé par les grives

Tu voles vers hier
Sur les traces de ton père
Et emportes avec toi
Le souvenir qui bat

Fragile , un coeur de soie filé
Une âme un peu fêlée
Des voix qui chantent autour de toi
Venues d´ailleurs là-bas

De là où aujourd´hui
Tu gommes les ratures
Des premières écritures
Du livre de ta vie

Tu égrènes les chansons
D´artistes inconnus
Mais que tu portes aux nues
Chariée d´émotions

Le français, c´est joli
Y a des mots, des espoirs
Qui chantent en ta mémoire
Qu´il est loin ton pays

Tu brises le mur du son
Dans un grand rire qui claque
Des sanglots sous un lac
De spleen en toile de fond

Tu voles vers hier
Sur les traces de ta mère
Tu masques aussi je crois
Le souvenir qui bat

Fragile un coeur de soie filé
Au fond un peu fêlée
Qund ma voix chante encore en toi
Pour que tu ne m´oublies pas

Moi je suis  pas à pas
Les bulles de Champagne
Les châteaux en Allemagne
Que tu sèmes pour moi

J´entrouve à peine la bouche
Que tes larmes, coulées
Maquillage ruiné
Et ta mine fait mouche

Tu portes en toi l´hiver
De deux pays en guerre
Dont l´histoire est pour toi
Un souvenir qui bat

Fragile, un coeur de soie filé
Une âme au fond un peu fêlée
Quand ma voix chante encore pour toi
Nos chansons d´autrefois

Un monde à découvrir
Des êtres généreux
Nos amis merveilleux
Je n´aurai pas su dire

La musique vit ici
Jusque dans les silences
L´ultime résonnance
Du piano meurt, sans bruit


 

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
27
28
29
30
31